Les sons et les onomatopées

Sujets relatifs à la phonologie du Kotava.

Modérateur: Lundesik

Les sons et les onomatopées

Messagepar Leo » Sam 15 Avr 2006, 5:00 pm

Kiavá

Suite à un début de discussion sur l'expressivité
des sons de la langue dans le fil sur la future
conjonction vex(u/e) j'ai dressé une liste incomplète
de certains mots exprimant (ou pouvant exprimer)
des sons, pour essayer de voir s'il s'en dégage une
tendance propre au Kotava. Je n'en tire aucune
conclusion pour l'instant, mais je publie cette liste
pour ceux que ça intéresserait.

D'autre part, je n'ai pas trouvé d'onomatopées dans
le dictionnaire, et je suis très curieux de l'allure qu'elles
auraient, par exemple, comment dirait-on "cocorico",
sachant que chaque langue l'exprime de manière très
différente?

Voici la liste incomplète et provisoire:

arbé: casser, briser
arisé: casser, briser
astolié: braire (astol: âne)
awilé: crisser
bamk: hautbois
biota: cloche
bré: gémir
bulá: grogner
buú: gronder
bwevá: rouler (tonnerre) (et tambour?)
danka: chanter
dingelt: violon
divlanké: faire éruption
divroidá: exploser, sauter (roidá: éclater; roida: éclat)
dwé: grincer (v.tr.)
edavá: détonner, exploser
edi: tonnerre
empá: briser, casser
espedá: renifler
evié: hurler
fafigé: grignoter
fwak: harpe
gemuié: coasser (gemu: crapaud)
gerinsé: frire
gla: choc, heurt
gleba: foudre
ié: crier
idatcolié: hurler (loup) (idatcol: loup)
ifapolié: glouglouter (ifapol: dindon)
ijé: brailler
installa: trompette
iptoká: ronfler
iraltodá: broncher (iralt: bronche)
iyeptá: faire du tumulte, faire grand bruit
jaftoldunolié: mugir (jaftol: bovin; dunol: animal)
jaftolié: beugler, meugler (jaftol: bovin)
jaktolié: rugir (jaktol: tigre)
joá: rompre, briser
kactá: frôler
kamia: flûte de pan
kipté: ricaner
karvolié: miauler (karvol: chat)
koartoká: engloutir
krapolié: rugir (krapol: lion)
lexa: musique
lor: bruit
lupú: froisser
mamá: sonner, résonner
melza: musique
miskand: gong
moempá: briser avec fracas (empá: briser, casser)
murtoyié: chuinter (murtoy: chouette)
muruma: tollé, cri d'indignation
namulolié: bêler (namulol: mouton)
nolié: tinter
prejá: murmurer
razamié: croasser (razam: corbeau)
roidá: éclater
ruft: séisme, tremblement de terre
runta: vague
ruzek: timbre (musique)
seleka: tonnerre
seli: brouhaha, bruit
skulbaf: grave (voix)
sokr: trompe (de l'éléphant? l'instrument? les deux?)
suka: vent
tasila: guitare
taspú: vociférer
tculk: volcan
tinté: chuchoter
titsú: crouler
truga: tambour
twá: craquer, briser
vinusta: tonnerre (éclat de -) (= coup de tonnerre?)
vakolié: aboyer (vakol: chien)
val: flûte
vordava: coup, choc, heurt
vordig: coup, bruit
wupté: vomir
wocolié: bramer (wocol: cerf)

Non trouvés

aigu (son)
barrir: fuzolié?
blatérer: cwolié?
bruissement
chuinter (au sens général, pas le cri de la chouette)
couiner: slakolié?
froufrouter
glousser
grasseyant
grincher
hennir: okolié?
imploser
japper: vakolocié?
patauger
percussions: un dérivé de poldé: percuter?
piailler: sveriocié?
ressac
ronronner
roucouler: perfavié? dirbkoié?
siffler
siffloter
tambouriner
tintinabuler
vacarme: iyepta dans certains sens
vrombir
zozoter
Avatar de l’utilisateur
Leo
bagalik
bagalik
 
Messages: 315
Enregistré le: Jeu 16 Mar 2006, 11:16 pm
Localisation: Atlantika

Re: Les sons et les onomatopées

Messagepar Seramikya » Dim 16 Avr 2006, 12:10 am

Kiavá
Leo a écrit:Non trouvés
...

Quelques mots que je peux vous compléter :

aigu (son) = opagaf
barrir: fuzolié? oui
blatérer: cwolié? oui
couiner: slakolié? je suppose
glousser = wilié
hennir: okolié? oui
imploser = koroidá
piailler = sveriié
ressac = dimrunta peut être?
ronronner = fremiké
roucouler: perfavié? dirbkoié? je suppose
siffler = azdá
tambouriner = taugotú (jouer du tambourin)
tintinabuler = kirmmamá

Par ailleurs, comme vous l'avez bien analyser, tous les noms d'animaux peuvent être combinés avec le mot ie (cri) pour traduire le nom de leur cri :
- fuzolie (éléphant + cri = barrissement) --> fuzolié (barrir)
Avatar de l’utilisateur
Seramikya
rictelik
rictelik
 
Messages: 612
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:49 pm
Localisation: Région Parisienne. France

Re: Les sons et les onomatopées

Messagepar Sab des antipodes » Lun 17 Avr 2006, 1:10 pm

Va Leo sielkiavá,
Leo a écrit:Suite à un début de discussion sur l'expressivité
des sons de la langue dans le fil sur la future
conjonction vex(u/e) j'ai dressé une liste incomplète
de certains mots exprimant (ou pouvant exprimer)
des sons, pour essayer de voir s'il s'en dégage une
tendance propre au Kotava. Je n'en tire aucune
conclusion pour l'instant, mais je publie cette liste
pour ceux que ça intéresserait.

Parce que tu penses qu'il y a des "lois" rythmiques dans chaque langue ayant façonné les mots relatifs aux sons et bruits ? :?:
Que ce genre de mot soient plus ou moins "usinés" aux canons et sonorités générales d'une langue, oui. Mais qu'eux-mêmes soient en fin de compte un produit d'une mécanique implicite orale ?...
Mince, cela ne m'avait jamais traversé l'esprit !

Leo a écrit:D'autre part, je n'ai pas trouvé d'onomatopées dans
le dictionnaire, et je suis très curieux de l'allure qu'elles
auraient, par exemple, comment dirait-on "cocorico",
sachant que chaque langue l'exprime de manière très
différente?

Il faudrait faire un concours sur les onomatopées, et peut être tout une étude pour déterminer comment chaque langue les fixe.
A mon avis personnel, ces mots ne doivent pas être (encore) définis dans le lexique kotava. Je pense qu'ils doivent être laissés à la liberté de chacun, selon sa sensibilité. Il faudrait un panel de locuteurs beaucoup plus large, issus d'au moins 20 ou 30 langues maternelles très différentes, pour que ce qui en sortirait ne risque pas de n'être que des "calques" de notre propre langue première.
Avis purement personnel, bien entendu ! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Sab des antipodes
rictelik
rictelik
 
Messages: 736
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:55 pm
Localisation: Les Antipodes, denon !

Re: Les sons et les onomatopées

Messagepar Leo » Mer 19 Avr 2006, 12:23 pm

Sab des antipodes a écrit:Parce que tu penses qu'il y a des "lois" rythmiques dans chaque langue ayant façonné les mots relatifs aux sons et bruits ? :?:
Que ce genre de mot soient plus ou moins "usinés" aux canons et sonorités générales d'une langue, oui. Mais qu'eux-mêmes soient en fin de compte un produit d'une mécanique implicite orale ?...
Mince, cela ne m'avait jamais traversé l'esprit !


Ce n'est qu'une hypothèse, et aucune grande théorie en vue,
bien sûr. Il y a certains indices, comme des onomatopées assez
universelles, et dans l'histoire des langues des modifications de
mots par contagion phonétique d'autres mots de sens voisins,
qui me laissent penser qu'on préfère les mots qui résonnent
avec leur sens. TaMBouR, djeMBe, dRuM, барабан (BaRaBan)...

Il faudrait faire un concours sur les onomatopées, et peut être tout une étude pour déterminer comment chaque langue les fixe.
A mon avis personnel, ces mots ne doivent pas être (encore) définis dans le lexique kotava. Je pense qu'ils doivent être laissés à la liberté de chacun, selon sa sensibilité. Il faudrait un panel de locuteurs beaucoup plus large, issus d'au moins 20 ou 30 langues maternelles très différentes, pour que ce qui en sortirait ne risque pas de n'être que des "calques" de notre propre langue première.
Avis purement personnel, bien entendu ! :wink:


Ça sera une jolie cacophonie, ce concours d'onomatopées :D
Avatar de l’utilisateur
Leo
bagalik
bagalik
 
Messages: 315
Enregistré le: Jeu 16 Mar 2006, 11:16 pm
Localisation: Atlantika

Re: Les sons et les onomatopées

Messagepar Lundesik » Jeu 20 Avr 2006, 11:56 am

Kiavá,
Leo a écrit:Ça sera une jolie cacophonie, ce concours d'onomatopées :D

De la musique onomatopique en quelque sorte :lol:

Sab des antipodes a écrit:Il faudrait faire un concours sur les onomatopées, et peut être tout une étude pour déterminer comment chaque langue les fixe.
A mon avis personnel, ces mots ne doivent pas être (encore) définis dans le lexique kotava. Je pense qu'ils doivent être laissés à la liberté de chacun, selon sa sensibilité. Il faudrait un panel de locuteurs beaucoup plus large, issus d'au moins 20 ou 30 langues maternelles très différentes, pour que ce qui en sortirait ne risque pas de n'être que des "calques" de notre propre langue première.
Avis purement personnel, bien entendu ! :wink:

D'accord avec toi Sab pour un concours international d'onomatopées. Il pourrait avantageusement remplacer celui de l'eurovision :P
Avatar de l’utilisateur
Lundesik
giltik
giltik
 
Messages: 116
Enregistré le: Mar 04 Oct 2005, 11:20 am
Localisation: France

Messagepar Leo » Dim 23 Avr 2006, 12:45 am

Sielkiavá,
En voyant que des tas de mots existent mais ne figurent pas
dans le dico, je me pose la question: Existe-t-il un dictionnaire
non officiel qui serait plus riche, et dont les termes seraient en
attente de validation pour paraître au grand jour???
Avatar de l’utilisateur
Leo
bagalik
bagalik
 
Messages: 315
Enregistré le: Jeu 16 Mar 2006, 11:16 pm
Localisation: Atlantika

Messagepar Seramikya » Dim 23 Avr 2006, 2:40 pm

Va Leo rielkiavá,

Non, il n'existe pas de dictionnaire officieux plus complet et qui ne serait pas publié. La seule qui pourrait en détenir un tel serait Staren.
Non, mais par contre, par le passé ont été "éditées" des versions papier du lexique (j'en ai une de 350 pages dactylographiées) qui restent globalement valides. Et il se trouve, tout simplement, que lorsque le dictionnaire papier a été saisi en informatique (énorme et fastidieux travail réalisé par notre ami Daniel, que l'on doit remercier dix fois plutôt qu'une), des oublis et d'inévitables coquilles et erreurs se sont forcément glissés. Nous les corrigeons au fil du temps, et à force il ne devrait plus y en avoir.
L'exemple du verbe azdá (siffler) est typiquement un oubli, car il s'agit vraiment d'un mot qui remonte à longtemps.

Sinon, comme dans les exemples de cris d'animaux, tous ne sont pas forcément répertoriés explicitement dans le dictionnaire, dans la mesure où leur construction est générique et immédiatement compréhensible.

Au delà, il y a évidemment des mots qui n'existent pas et dont le besoin peut apparaître, en laissant toutefois les mots trop pointus de côté.
Le forum a notamment été créé pour ce types d'échanges, ouverts et publics, au su et idées de tous. A chacun de ne pas hésiter à faire alors des propositions et à tout le monde de les discuter ouvertement, pour au final arriver à une décision. La validation "officielle" par le Comité Linguistique n'étant la plupart du temps qu'une simple formalité.

Le Kotava, comme toute langue vivante, se doit d'évoluer et d'intégrer de nouvelles idées, de nouveaux concepts, répondre à des besoins d'expression variés. Et donc l'adoption de nouveaux termes est absolument prévue et même sollicitée. Toutefois, à chacun aussi de savoir faire la part des choses entre des besoins "réels" et de simples manques ponctuels. Le risque majeur qu'il faut toujours garder à l'esprit pour s'en prémunir serait de vouloir "décalquer" l'ensemble des mots d'une langue, le français donc ici. Il est impératif de penser "Monde entier, et notamment non-occidental" afin de ne pas laisser s'introduire, de façon involontaire évidemment, des empreintes sémantiques trop marquées. Le diable est dans les détails, comme dit le proverbe !
Avatar de l’utilisateur
Seramikya
rictelik
rictelik
 
Messages: 612
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:49 pm
Localisation: Région Parisienne. France

Messagepar Leo » Mar 25 Avr 2006, 3:51 pm

Seramikya a écrit:Non, mais par contre, par le passé ont été "éditées" des versions papier du lexique (j'en ai une de 350 pages dactylographiées) qui restent globalement valides.


Je suis impressionné... Et j'imagine que le travail de
classement se faisait sur des fiches papier?

Le risque majeur qu'il faut toujours garder à l'esprit pour s'en prémunir serait de vouloir "décalquer" l'ensemble des mots d'une langue, le français donc ici. Il est impératif de penser "Monde entier, et notamment non-occidental" afin de ne pas laisser s'introduire, de façon involontaire évidemment, des empreintes sémantiques trop marquées. Le diable est dans les détails, comme dit le proverbe !


Oui. Il y a d'ailleurs à ce sujet des choses qui me chiffonnent
un peu dans le vocabulaire, par exemple:

lev-ayká (sup-poser) est calqué sur le latin et ses langues filles,
et emprunte une métaphore qui n'est pas forcément évidente.

Abdi-kerelé (pré-occuper) (abdirekelé par erreur dans le dico)
prend le sens temporel de pré- alors que latin avait probablement
formé ce composé avec le sens spatial de prae (en avant)
au figuré (par-dessus tout).

De même abdi-ayká (pro-poser), alors que proponere devait signifier
poser devant soi - et devant les autres (sens spatial).

etc.
Avatar de l’utilisateur
Leo
bagalik
bagalik
 
Messages: 315
Enregistré le: Jeu 16 Mar 2006, 11:16 pm
Localisation: Atlantika

Messagepar Seramikya » Mar 25 Avr 2006, 9:27 pm

Va Leo sielkiavá,

Le papier avait son charme ... et ses contraintes. Il est vrai que désormais c'est beaucoup plus simple à ce niveau-là. L'ordinateur et internet sont vraiment des outils extraordinaires, passée la phase d'apprentissage qui n'est pas forcément simple pour tout le monde. Et d'ailleurs il est des gens qui ne sont toujours pas équipés en informatique. Le papier a encore de l'avenir devant lui.

Concernant le lexique, et Staren ne m'en voudra pas de le dire, il y a une écrasante majorité de mots et termes qui sont géniaux et incontestables, et puis il y en a quelques uns pour lesquels les avis sont davantage partagés. Personnellement, je ne dirai pas lesquels, il y en a certains qui ne me plaisent pas du tout !

D'ailleurs, vous l'avez déjà sûrement remarqué, il y a de nombreux cas où le kotava possèdent plusieurs mots pour exprimer une même idée, complètement alternatifs (voir l'exemple cité il y a peu par Marjorie quant à la paire ugala/saz pour désigner le temps atmosphérique). Cela permet dans bien des cas de choisir celui qui nous plait le plus ou, mieux encore, qui est le plus dans l'esprit kotava.

Par exemple, on n'emploie pas trop à ma connaissance abdiayká pour "proposer" mais très sytématiquement dragé. Pour ma part, j'avoue systématiquement privilégier ces mots "simples" plutôt que ceux où transparait une construction métaphorique "décalquée".

Qu'au fil du temps soient désormais présentes tout un tas de paires, c'est plus une richesse qu'autre chose. Ensuite, quand viendront les lexicographes du XXIIe siècle, ils élagueront en disant : "abdiayká", terme archaïque, inusité sauf par quelques rares kotavophones autour des années 1990-2000; peut être éliminé sans dommage... ! :?

Abegafo Leo, me klabul da va rotaklen ravlem yo stragal ike va warzaf trogarn se dragel ! :)
Avatar de l’utilisateur
Seramikya
rictelik
rictelik
 
Messages: 612
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:49 pm
Localisation: Région Parisienne. France

Messagepar Lyendiþ » Lun 01 Sep 2008, 12:52 am

Personnellement, je me suis toujours dit que si on inventait totalement un vocabulaire, il était préférable que la sonorité des mots aille de paire avec leur sens pour pouvoir mieux les "assimiler". En lisant des textes en Anglais ou en Français, il m'est parfois arrivé de trouver plus ou moins le sens d'un mot inconnu rien qu'à sa sonorité. Ce sont les deux seuls langues de ma connaissance où cette correspondante est aussi marquée. On "ressent" les mots en quelque sorte, et ça les rend d'autant plus agréables à parler...

Exemples ?
Soif, explosion, cliquetis, branlant, suave, chaud, froid, fumée, luisant, fracassant, flot, glisse, siffler...
to sway (balancer), exhausted (epuisé), stop (arrêt), around (autour), to hit (frapper), thin (fin), strong (fort), astonished (abasourdi), pathetic [pöffelik] (pitoyable), through (à travers) etc.

Du coup je regrette un peu que le vocabulaire du Kotavá ait l'air d'être un peu créé "au pif" (ça n'est peut-être pas le cas mais c'est l'impression que j'ai). Par exemple

edavá: détonner, exploser


La sonorité très douce du mot contraste avec ce qu'il est censé exprimer... du coup le vocabulaire s'assimile peut-être moins facilement.

Après comme ça a été dit il y a 2 ans ( :P ) la perception peut varier suivant les cultures, mais pour les sons les plus communs, c'est dommage qu'il n'y ait pas cet aspect, cela pourrait aider un peu je pense.

Enfin c'est un peu tard pour tout changer maintenant >__<

PS : Désolé de déterrer des sujets pas tout jeunes :P
Cìmeraon dae un' Jomeidze joinesai <3

Image
Avatar de l’utilisateur
Lyendiþ
bagalik
bagalik
 
Messages: 252
Enregistré le: Mer 27 Aoû 2008, 2:24 am
Localisation: Bègles

Suivante

Retourner vers Phonologie, phonétique / Mamopa

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron