Quand vous entendez du Kotava…

Sujets relatifs à la phonologie du Kotava.

Modérateur: Lundesik

Messagepar Lyendiþ » Dim 25 Jan 2009, 5:15 pm

J'ai essayé en Français… ça marche moins bien :lol:
Francavon yovayá… leon flir :lol:
http://text-to-speech.imtranslator.net/speech.asp
Faut dire le Français a l'orthographe la plus tordue et irrégulière du monde après celle de l'anglais, ça doit être moins facile à programmer…
Dere, Francava va tawavon cadime englavafa tela lomucunafa is levexafa suteka, rotir lefakafa talpeyeson…

Mais pourquoi dit-elle « point » au lieu de s'arrêter ? Dieu seul le sait :vusikogoles:
Tokdume va « point » kalir lodame azavzawer ? Toktan gruper :vusikogoles:

En japonais ça donne pas mal, à condition de choisir les sons adéquats
Nipponavon tir kiewanhafa, ede va kaldekaf mam narat.
http://text-to-speech.imtranslator.net/speech.asp
Même si en essayant de taper un texte en Japonais on s'aperçoit que l'accent est pas bon du tout :roll:
Kore yovason va sutera va ageltafa nipponakrent sonket da bloska tir rotajafa :roll:

Mais sinon personne ne peut faire de petits enregistrements chez lui ? C'est encore le meilleur moyen d'avoir un aperçu autre qu'écrit et que son propre accent. On en a bien quelques uns sur le site mais c'est assez maigre…
Voxe, metan va koverteksem monon rotaskedar ? Tir tele lokiewafe kane ta witara amidafa dam susteks ik intabloska. Yontan zo rotrasir koe debak voxe abiccoba…
Cìmeraon dae un' Jomeidze joinesai <3

Image
Avatar de l’utilisateur
Lyendiþ
bagalik
bagalik
 
Messages: 252
Enregistré le: Mer 27 Aoû 2008, 2:24 am
Localisation: Bègles

Messagepar Lyendiþ » Ven 20 Mar 2009, 9:10 pm

J'ai une question : parmi les Kotavusik, combien d'entre vous ont déjà rencontré d'autres kotavophones dans la vraie vie et ont conversé en Kotava avec eux ?Image

Djumerumú : vanmiae Kotavusikeem, tokote ageltablion do ar kotavusik kakeveyed ise kotavuyud ? Image
Cìmeraon dae un' Jomeidze joinesai <3

Image
Avatar de l’utilisateur
Lyendiþ
bagalik
bagalik
 
Messages: 252
Enregistré le: Mer 27 Aoû 2008, 2:24 am
Localisation: Bègles

Messagepar Caramachel » Sam 21 Mar 2009, 12:25 am

Jin toz kotavú. Kas ar kotavusik tid koe Portugala ?
Avatar de l’utilisateur
Caramachel
kosmasik
kosmasik
 
Messages: 20
Enregistré le: Lun 09 Fév 2009, 6:50 pm
Localisation: Lisboa. Portugal

Messagepar Bcordelier » Mar 14 Avr 2009, 7:10 pm

Caramachel a écrit:Jin toz kotavú. Kas ar kotavusik tid koe Portugala ?

Weti tolda ok barda, setiké da tiyir portugalavik ke Angola (ke Cabinda elimon folí). Vexe malion mea tir exaksara. :(
Avatar de l’utilisateur
Bcordelier
bagalik
bagalik
 
Messages: 388
Enregistré le: Mar 04 Oct 2005, 9:43 pm
Localisation: Bretagne profonde

Re:

Messagepar Luce » Jeu 14 Avr 2016, 6:23 pm

Lyendiþ a écrit:J'ai une question : parmi les Kotavusik, combien d'entre vous ont déjà rencontré d'autres kotavophones dans la vraie vie et ont conversé en Kotava avec eux ?Image

Djumerumú : vanmiae Kotavusikeem, tokote ageltablion do ar kotavusik kakeveyed ise kotavuyud ? Image


Malheureusement, je n'ai jamais parlé à quelqu'un qui comprendrait le Kotava. J'aimerais beaucoup rencontrer un locuteur du Kotava. Cela ne m'est jamais arrivé.

Meviele aje keyakseyé Kotavaon do ar Kotavusik. En co djugakakevé va Kotavusik. Meviele batcoba dilizeyé.


Mon répondeur téléphonique est en Kotava. Ma mère l'ayant écouté me dit que cette langue ressemblait, selon son sentiment, à du russe.

Jinafo dulzesiko ke sumepulvisiki tir kan kotava. Jinaf gadik va batcoba terektayaon kaliyir pu jin da bata ava vektá, kare intaf trakuray, va Rossiava.
Pu win pulví kan roday koe Youtube. :grables:
Avatar de l’utilisateur
Luce
bagalik
bagalik
 
Messages: 373
Enregistré le: Mar 01 Sep 2015, 4:46 pm
Localisation: Ariège golaki

Re: Quand vous entendez du Kotava…

Messagepar spir » Jeu 14 Avr 2016, 9:11 pm

Je trouve aussi qu'il y a quelques cas tangents, mais pas beaucoup quand même


On ne peut pas juger nous-mêmes, puisqu'on n'est pas dans la position typique de locuteur d'une langue à phonologie et/ou phonotactique simple voire ultra-simple (genre 3 voyelles & 7 consonnes, et surtout syllabes V et CV uniquement, ou encore CVC avec seulement nasales en finale). C'est à eux de juger, c'est eux qui peuvent juger. Tu parles comme un gars qui teste un manuel en le faisant lire seulement à des initiés ou autres superusers. On doit écrire un manuel pour ceux qui en ont le plus besoin, càd les moins avantagés au départ ; et c'est eux qui le jugent (et le corrigent ou aident à l'améliorer). Pareil pour une interlangue, de mon point de vue.

Parce contre ce qu'on peut faire, dès le départ, c'est partir du savoir qu'on a ou peut acquérir de ces langues-là...

denis
spir
kosmasik
kosmasik
 
Messages: 9
Enregistré le: Mer 13 Avr 2016, 8:26 pm
Localisation: auvergne

Re: Quand vous entendez du Kotava…

Messagepar spir » Jeu 14 Avr 2016, 9:19 pm

Mon beau-père qui parle un peu Malgache m'a dit que le Kotava sonnait parfois assez proche, mais jamais sur des phrases entières.


La (les) langue(s) malgache(s) est (sont) justement sensée(s) faire partie de la superfamille océanienne, càd du Pacifique, aussi éloignées que soient les autres géographiquement, du fait de voyages ancien des langues, des peuples.
spir
kosmasik
kosmasik
 
Messages: 9
Enregistré le: Mer 13 Avr 2016, 8:26 pm
Localisation: auvergne

Re: Re:

Messagepar Troubadour » Ven 15 Avr 2016, 12:47 pm

Va Luce kiavá,

Luce a écrit:Malheureusement, je n'ai jamais parlé à quelqu'un qui comprendrait le Kotava. J'aimerais beaucoup rencontrer un locuteur du Kotava. Cela ne m'est jamais arrivé.
Meviele aje keyakseyé kotavon do ar kotavusik. En co djugakakevé va kotavusik. Meviele batcoba dilizeyé.

Mon répondeur téléphonique est en Kotava. Ma mère l'ayant écouté me dit que cette langue ressemblait, selon son sentiment, à du russe.
Jinafo dulzesiko ke sumepulvisiki tir kan kotava. Jinaf gadik va batcoba terektayason kaliyir pu jin da bata ava vektá, kare intaf trakuray, va Rossiava.


- jinaf gadik : je pense que dans une telle phrase on dirait plus volontiers et de façon plus incarnée gadya (gadik + -ya = mère, et quand on fait sauter le -ik de personne, alors cela prend une valeur affective, en quelque sorte "maman"). En tout cas, il me semble qu'on n'exprimerait pas le possessif sur un tel mot, sauf si on veut opposer "ma mère" à celle de quelqu'un d'autre.

Folí da konak kotavusik vagetalte Franca soked. Jin, koe Euskadia ik Bordeaux gola blickí. Konkase konviele va sint gamdatat.
Je crois qu'il y a plusieurs kotavusik qui résident dans le Sud-Ouest de la France. Pour ma part, je vis entre le Pays Basque et la région bordelaise. Il est possible qu'un jour on se croise.

Icde "jadif mam" ke Kotava, arse batcoba me tir rossiavinda. Kon ravlem batlize ik banlize, rotir, voxe me loote. Jontikviele va int al bibé, nume jinaf zolteks tir ina dum mekara ava loviele "mamar". Va konaka kalira al gildé : dum malayava ok madagasikarava ok magyarava ok turkava ok persava ok rossiava ok romancava ok catalava... Turkon, Kotava... sotir Kotava.
Quant au "son général" du Kotava, je peux assurer que ce n'est pas du russe. Un mot par-ci par-là, peut-être, mais pas plus. Je me suis souvent posé la question, et ma conclusion, c'est que ça ne "sonne" majoritairement comme aucune. J'ai entendu dire plusieurs choses: du malais, du malgache, du hongrois, du turc, du persan, du russe, du romanche, du catalan... Bref, le Kotava... c'est du Kotava.
Трубадур
Avatar de l’utilisateur
Troubadour
bagalik
bagalik
 
Messages: 364
Enregistré le: Mar 10 Juil 2007, 1:20 am
Localisation: Bayonne. France

Re: Re:

Messagepar Luce » Lun 18 Avr 2016, 2:36 pm

Troubadour a écrit:
Icde "jadif mam" ke Kotava, arse batcoba me tir rossiavinda. Kon ravlem batlize ik banlize, rotir, voxe me loote. Jontikviele va int al bibé, nume jinaf zolteks tir ina dum mekara ava loviele "mamar". Va konaka kalira al gildé : dum malayava ok madagasikarava ok magyarava ok turkava ok persava ok rossiava ok romancava ok catalava... Turkon, Kotava... sotir Kotava.
Quant au "son général" du Kotava, je peux assurer que ce n'est pas du russe. Un mot par-ci par-là, peut-être, mais pas plus. Je me suis souvent posé la question, et ma conclusion, c'est que ça ne "sonne" majoritairement comme aucune. J'ai entendu dire plusieurs choses: du malais, du malgache, du hongrois, du turc, du persan, du russe, du romanche, du catalan... Bref, le Kotava... c'est du Kotava.


Dotrakú : kotava sotir tananyaf !
Je suis d'accord : le Kotava est unique !

Sonké. Tuvexeá !
Et je me corrige !
Gadik va batcoba terektayason kaliyir pu jin da bata ava vektar, kare intaf trakuray, va Rossiava.
Pu win pulví kan roday koe Youtube. :grables:
Avatar de l’utilisateur
Luce
bagalik
bagalik
 
Messages: 373
Enregistré le: Mar 01 Sep 2015, 4:46 pm
Localisation: Ariège golaki

Re: Re:

Messagepar Marjorie » Ven 22 Avr 2016, 5:48 pm

Luce a écrit:Mon répondeur téléphonique est en Kotava. Ma mère l'ayant écouté me dit que cette langue ressemblait, selon son sentiment, à du russe.

Jinafo dulzesiko ke sumepulvisiki tir kan kotava. Jinaf gadik va batcoba terektayason kaliyir pu jin da bata ava vektar, kare intaf trakuray, va Rossiava.


Ede staksa ke rinafo dulzesiko tir kotavafa, abickase jontiktan gildad ! Voxen batcoba ape tir keskotafo ervo ta meuivera va godelasa ja kan sumepulvisiki !
Si le message de ton répondeur est en Kotava, il y a peu de chances que beaucoup de gens le comprennent ! Par contre, ce doit être une arme efficace pour dissuader toutes les entreprises de démarchage téléphonique !

En tout cas, tes phrases en Kotava sont déjà bien construites, avec peu de fautes. Félicitations.

Sinon, dans "l'esprit général" de la langue qui va t'imprégner assez vite, il y a notamment le fait qu'on laisse habituellement de côté ce qui semble clair au niveau du contexte. Cela vaut notamment pour beaucoup de pronoms ou d'adjectifs possessifs ou liés à l'interlocuteur auquel on s'adresse. Ainsi, par exemple, ta phrase :
Jinafo dulzesiko ke sumepulvisiki tir kan kotava. Jinaf gadik va batcoba terektayason kaliyir pu jin da bata ava vektar, kare intaf trakuray, va Rossiava.

On peut l'exprimer de façon plus dépouillée mais tout autant expressive ainsi :
Jinafo dulzesiko (ke sumepulvisiki) tir kan Kotava (oke kotavafa). Terektayason, gadikya sedmeon kalir da bata ava va Rossiava vektar.
- terektayason (va batcoba) : tu peux supprimer le complément, car on voit mal de quoi d'autre il serait question, si ce n'est le message du répondeur
- gadikya (ou même Gadya avec une nuance plus affective) : d'expérience, on ne met un possessif à un tel mot que lorsqu'on veut spécifier qu'il s'agit du parent d'un autre, et non le sien
- (pu jin) : tu peux carrément le supprimer, car puisque c'est toi qui rapportes le propos, il est sûr que c'est à toi qu'elle le dit.
- sedmeon kalir = dit qu'à son opinion. En adverbialisant "sedme" (d'après, selon, à l'opinion de), on économise un complément complet. Et placé juste devant kalir, c'est à elle que cela réfère. C'est certes peut-être un zeste moins précis que "sedme intaf trakuray", mais bon.
kare a davantage un sens de "en fonction de" : kare debala = en fonction de la situation.

On pourrait aussi dire, qui serait pas mal : Gadikya kalir da ... va Rossiava nuvektar = Ma mère dit que ... semble ressembler à du Russe, en employant la modalité d'apparence sur le verbe ressembler, ce qui équivaut à poser le fait qu'il s'agit de son point de vue relatif et personnel. Et si c'était une vérité incontestable, alors là on mettrait "sovektar", avec une modalité absolutive.
Avatar de l’utilisateur
Marjorie
rictelik
rictelik
 
Messages: 607
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:43 pm
Localisation: Dakar, Senegala

PrécédenteSuivante

Retourner vers Phonologie, phonétique / Mamopa

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron