Suffixe adjectival de résultat d'action verbale

Questions et propositions concernant l'évolution et le développement du lexique en Kotava. Création de nouveaux termes, expression de nouveaux domaines, standardisation, etc.

Modérateur: Lundesik

Suffixe adjectival de résultat d'action verbale

Messagepar Staren » Sam 15 Juil 2006, 11:37 am

Va kottan kiavá,

Au vu de certaines interventions sur ce forum (notamment le suffixe –ks, sur lequel je reviendrai précisément) et en lisant un grand nombre des textes ou traductions que plusieurs d’entre vous ont produits ou réalisés, je me rends compte qu’il y a un domaine qui mérite un nouveau développement, celui de l’expression adjectivale du résultat verbal.

En clair, co-existent fréquemment deux notions proches mais néanmoins différentes, que certaines langues comme le Français confondent plus ou moins morphologiquement, alors que d’autres (Russe par ex.) distinguent.

Prenons l’exemple de mots tels que "fermé", "égaré" et "brisé".
Ils peuvent exprimer tout à la fois :

- une action en cours, de sens passif
la porte fermée par le vent vient de claquer
je me suis égaré dans la forêt
le vase brisé par le chat qui se sauve


- un résultat, figé, traduisant un état
la porte est fermée, je ne peux pas entrer
le petit enfant égaré dans la forêt
le vase brisé est à la cave


Or, jusqu’à présent, pour rendre les deuxièmes cas de figure, le Kotava utilise le participe passif passé pour les verbes transitifs et le participe actif passé pour les intransitifs. Cela est cohérent, mais ces formes expriment en réalité surtout une notion d’action et moins de résultat, d’autant plus si on considère les mêmes participes au présent ou au futur où là il n’y a pas visiblement de notion de résultat et d’état figé sous-jacents.

J’ai réalisé un document de travail, synthèse et propositions qui se trouve ici que je voudrais que vous étudiiez et me livriez vos avis.
Va kottel is kottan grewá. Staren.

Kotava, cuisafa Rietunaca isu Siak !
Avatar de l’utilisateur
Staren
redusik
redusik
 
Messages: 226
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 10:02 am
Localisation: Konlize koe tame

Messagepar Staren » Sam 15 Juil 2006, 11:43 am

Suite du message précédent.

Il s’agirait donc de créer un nouveau suffixe.
1. Suffixe de verbe, sur radical verbal
2. Suffixe adjectival, créant un adjectif au sens plein du terme
3. Suffixe exprimant le résultat de l’action du verbe, l’état

La forme de ce suffixe que je propose serait :
- naf : sur le radical

Cette forme est une sorte de sursuffixation adjective du participe passif (-n + -af), reprenant donc bien cette notion de passif (action subie du verbe) et créant un véritable adjectif atemporel (donc pas de marque temporelle).

Comme vous pouvez le voir dans les tableaux du document de travail, ce nouveau suffixe pourrait concerner environ 600 termes

Compte tenu du lexique actuel, après des recherches assez précises, l’apparition de ce nouveau suffixe –naf introduirait des homonymes potentiels avec un très petit nombre de mots actuels. Ceux que j’ai pu répérer :
Funaf (contingent) # funaf (pollué)
Gabenaf (triste) # gabenaf (coupé)
Lunaf (sympathique) # lunaf (exagéré)
Plunaf (échéant, à échéance) # plunaf (échu). Ici le hasard est plutôt miraculeux
Ranaf (fragile) # ranaf (debout, mis debout)
Selenaf (brouillon) # selenaf (brouillé)

Pour funaf, gabenaf, lunaf, ranaf et selenaf, je verrais alors bien l’introduction d’un –t distinctif :
funtaf (contingent) # funaf (pollué)
Gabentaf (triste) # gabenaf (coupé)
Luntaf (sympathique) # lunaf (exagéré)
Rantaf (fragile) # ranaf (debout, mis debout)
Selentaf (brouillon) # selenaf (brouillé)
Va kottel is kottan grewá. Staren.

Kotava, cuisafa Rietunaca isu Siak !
Avatar de l’utilisateur
Staren
redusik
redusik
 
Messages: 226
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 10:02 am
Localisation: Konlize koe tame

Messagepar Au delà du réel » Sam 15 Juil 2006, 7:05 pm

Va Staren kiavá,

Je viens de télécharger votre document de travail et de commencer à réfléchir à la question de cette nouvelle notion d'adjectif verbal de résultat. Cela demande réflexion. Toutefois, j'avoue avoir souvent éprouvé des diffcultés face aux portes ouvertes et portes fermées. :roll:
Plus d'une fois dire "budeyen" ou "fenkuyun" m'a géné. J'aurais donc tendance à penser au vu de votre exposé à la justesse de ces nouvelles possibilités. Je vais regarder très attentivement. :)
Avatar de l’utilisateur
Au delà du réel
giltik
giltik
 
Messages: 113
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:59 pm
Localisation: Bruxelles, Belgique

Messagepar Sab des antipodes » Lun 17 Juil 2006, 12:21 pm

Va abegaf Staren kiavá,

J'ai lu attentivement le document que vous avez mis en lien. Pour moi, c'est limpide et je crois bien que l'introduction d'un tel suffixe -naf exprimant le résultat verbal serait très positif. Plus d'une fois j'ai été ennuyée au moement de traduire des phrases dans lesquelles on a des expressions comme "porte ouverte", "bois scié" et autres.
C'est vrai que l'usage des participes passifs passés est habituel, mais comme vous le dites très justement, il y a un je-ne-sais-quoi qui fait bizarre souvent.

Donc, moi j'approuverais a priori sans réserve ce nouveau développement :D :permus:
Avatar de l’utilisateur
Sab des antipodes
rictelik
rictelik
 
Messages: 736
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:55 pm
Localisation: Les Antipodes, denon !

Messagepar Au delà du réel » Mar 18 Juil 2006, 12:44 am

Va Staren kiavá,

J'ai potassé attentivement votre document. Au début je n'étais pas vraiment convaincu, mais au vu de vos explications et des exemples cités et je le suis désormais.
Cela demandera une petite adaptation au début, afin d'oublier les réflexes anciens, mais je pense que cela prendra finalement peu de temps.
:permus:
Avatar de l’utilisateur
Au delà du réel
giltik
giltik
 
Messages: 113
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:59 pm
Localisation: Bruxelles, Belgique

Messagepar L'enthousiaste » Mer 19 Juil 2006, 1:13 am

Va Staren kiavá,

Nous en avions déjà discuté ensemble. Je vois que tu as poussé loin la réflexion en essayant de ne rien oublier et d'envisager toutes les implications.

Donc, ce nouveau suffixe pourrait concerner dans l'absolu n'importe quel verbe transitif, même s'il aurait plus d'emploi pour certains que d'autres.

Sinon, je vois que tu l'imagines aussi pour un certain nombre de verbes intransitifs. Par contre, là on sera obligé d'avoir des entrées lexicales propres, dans la mesure où un verbe intransitif ne connait pas, morphologiquement, de passif. Ce qui reviendra à ouvrir pour ceux qui seront définis la possibilité de générer des dérivés (-nik, -nilu, -naca, -non, -ne), alors que de telles formes ne pouvaient jusqu'à présent absolument pas s'imaginer (du fait de l'inexistence du participe passif).

Si je prends l'exemple potentiel de eglunaf (égaré, perdu) :
- eglunik : personne perdue
- eglunilu : le fait d'être perdu, l'égarement (comme on dirait l'isolement)
- eglunon : de façon perdue (adverbe). Je ne vois pas bien l'usage, mais bon.

Nombre de ses possibilités dérivées secondaires resteront totalement virtuelles et ne seront probablement jamais exploitées, mais pourquoi pas. :)

Sinon, j'aime beaucoup les nouveaux termes lexicaux imaginés à partir des verbes d'état atmosphérique. Là, ce seront de véritables nouveaux adjectifs dont l'usage, à mon sens, se généralisera très vite. Même si pour certains ils peuvent apparaître comme des doublons d'autres adjectifs actuels potentiels. Ainsi :
- noldanaf (enneigé, couvert de neige) # noldakiraf (enneigé, plein de neige)
- afizanaf (où il fait jour) # afizaf (caractéristique du jour)
mais en réalité ils contiendraient bien une nouvelle nuance spécifique.
Ceux-là me plaisent vraiment, bien plus que les autres. :) :)
Avatar de l’utilisateur
L'enthousiaste
bagalapik
bagalapik
 
Messages: 440
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 3:02 pm
Localisation: Taltefa Canada

Messagepar Seramikya » Mer 19 Juil 2006, 2:09 pm

Va Staren kiavá,

J'ai pris le temps d'étudier attentivement le document de travail que vous avez mis, vos explications et les réactions déjà manifestées, d'où mon retard à répondre.

Même si jusqu'à présent je n'avais jamais ressenti de manques ou d'imprécisions particulières pour l'expression des notions de "résultat verbal", contrairement à d'autres apparemment, je me rends néanmoins assez volontiers à vos analyses et propositions. Il me faudra certainement un bon temps d'adaptation pour me départir des habitudes précédentes, d'autant que cela touche à des choses exprimées assez couramment.

La seule chose qui me gêne vraiment, ce sera de devoir réformer les mots :
Staren a écrit:Pour funaf, gabenaf, lunaf, ranaf et selenaf, je verrais alors bien l’introduction d’un –t distinctif :
funtaf (contingent) # funaf (pollué)
Gabentaf (triste) # gabenaf (coupé)
Luntaf (sympathique) # lunaf (exagéré)
Rantaf (fragile) # ranaf (debout, mis debout)
Selentaf (brouillon) # selenaf (brouillé)

En effet, même si leur nombre est limité, ce sont des mots d'usage courant. Devoir dire gabentaf au lieu de gabenaf, ou luntaf au lieu de lunaf me perturbe, pour l'instant. Enfin, il est sûr que si ce nouveau suffixe -naf est adopté, ces mots ne peuvent subsister exactement tels quels à cause des homonymies engendrées.
Avatar de l’utilisateur
Seramikya
rictelik
rictelik
 
Messages: 612
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:49 pm
Localisation: Région Parisienne. France

Messagepar Sab des antipodes » Jeu 20 Juil 2006, 12:07 pm

Kiavá,
Seramikya a écrit:La seule chose qui me gêne vraiment, ce sera de devoir réformer les mots :
Staren a écrit:Pour funaf, gabenaf, lunaf, ranaf et selenaf, je verrais alors bien l’introduction d’un –t distinctif :
funtaf (contingent) # funaf (pollué)
Gabentaf (triste) # gabenaf (coupé)
Luntaf (sympathique) # lunaf (exagéré)
Rantaf (fragile) # ranaf (debout, mis debout)
Selentaf (brouillon) # selenaf (brouillé)

Au final cela ne fait pas beaucoup de mots concernés. En plus, comme il suffirait juste d'avoir désormais -ntaf ou lieu de -naf, pour ces 6 là, c'est quand même plutôt facile :wink:

Par contre, faudra t-il corriger à rebours les traductions et textes dans lesquels ces mots apparaissent ?
Avatar de l’utilisateur
Sab des antipodes
rictelik
rictelik
 
Messages: 736
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:55 pm
Localisation: Les Antipodes, denon !

Messagepar Bcordelier » Jeu 20 Juil 2006, 8:50 pm

Kiavá,

Ede romuxawé, trakú da drunareem is dragereem ke Staren tid dlapapaf is rapalaf va ludevafa swava ke Kotava. Me tí aptacikap, vexe -naf bata warzafa radimeosta va lokiewafu tageltilu zilitir ise va lokiewafa solparsara wale tegira is maletiks noveter.
Batlize azavzawé kire va se abrotcaf blayak isu pebura men grupaskí.

Vildeson : va fabdura en zobé ! :D
Avatar de l’utilisateur
Bcordelier
bagalik
bagalik
 
Messages: 388
Enregistré le: Mar 04 Oct 2005, 9:43 pm
Localisation: Bretagne profonde

Messagepar Kotavafamik » Ven 21 Juil 2006, 12:59 am

Va Staren sielkiavá

Ise va jin skalel ede men dulzé. Va rinaf vixas valdig men al belí. Arti tolka ok barka. Abdiplekú ! :arrow:
Avatar de l’utilisateur
Kotavafamik
bagalik
bagalik
 
Messages: 362
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:32 pm
Localisation: France

Suivante

Retourner vers Evolutions, nouveaux termes / Yona towara isu warzaf trogarn

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron