Les verbes d'action alternante (Tugoatesas gray)

Questions et propositions concernant l'évolution et le développement du lexique en Kotava. Création de nouveaux termes, expression de nouveaux domaines, standardisation, etc.

Modérateur: Lundesik

Les verbes d'action alternante (Tugoatesas gray)

Messagepar Staren » Jeu 26 Fév 2009, 9:04 pm

Je me rends compte que je n'ai jamais présenté ici un document prêt depuis longtemps (juin 2008) relatif aux "verbes d'action alternante".
Il s'agit là de systématiser un procédé de dérivation, par l'intermédiaire de deux préfixes ici spécialisés (run- et art-), à la base prépositions locatives/temporelles, d'entrée/sortie ou début/fin, touchant à des actions de type alternance (ouvrir/fermer, allumer/éteindre, enclencher/stopper, etc.) appliquées à un phénomène ou un objet précis.

Je vous invite à vous plonger dans le document ici.

Certaines constructions potentielles sont ou seraient plus ou moins couvertes par le couple actuel ko-/div-, mais je pense qu'il y a là un domaine plus spécifique et facilement cadrable, pour lequel la grande diversité des prépositions du Kotava se révèle très appréciable et riche de développements.


Vofá da va eganapaf (6-aksat ke 2008) valdig dogoles va "tugoatesas gray" eem, batliz men al atoé.
Batse tubolkara va danterinda, kan toloya batlize tuaptana abdueosta (run- is art-), omavon xof / ugalaf ik koas / divas ik tozaf / tenaf yaz, sikapburas va tugoaterakorafa tegira (fenkura / budera ik vanteyara / tenanteyara ik nivumara / azavzara ikz-) rewan icde elimafa wica iku muka.

Gané da va batlize valdig rupec.

Konak rotis vegeduks kan ko- / div- noelafa tolonga leloon zo sopud oke zo co-sopud, vexe trakú da batlize tir lodaptaf is drikon xutan ind, mu dan gedrucapa ke kotavaf yazeem nijur vandroapasa is kulafa gu vonera.
Va kottel is kottan grewá. Staren.

Kotava, cuisafa Rietunaca isu Siak !
Avatar de l’utilisateur
Staren
redusik
redusik
 
Messages: 226
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 10:02 am
Localisation: Konlize koe tame

Messagepar Lyendiþ » Jeu 26 Fév 2009, 9:46 pm

Gluyasiki me flir :P

Max, nutir dum naelasa radimeosteem, me tir zolonafa isu dulapafa loplekura… manon co-ropulví voxe, kire va valdig men beliyí, abdi da temawé keté, mex. :P


Le lien ne marche pas :P

Mah, ça ressemble aux affixes de polarisation, ça n'apporte pas grand chose d'important et d'intéressant… c'est ce que je pourrais dire mais comme je n'ai pas encore lu le document je vais plutôt attendre avant de me plaindre :P
Cìmeraon dae un' Jomeidze joinesai <3

Image
Avatar de l’utilisateur
Lyendiþ
bagalik
bagalik
 
Messages: 252
Enregistré le: Mer 27 Aoû 2008, 2:24 am
Localisation: Bègles

Messagepar webmistusik » Jeu 26 Fév 2009, 10:57 pm

Je viens de corriger le lien : document ici.
Tamava tir pradjapa ... :arrow:
Avatar de l’utilisateur
webmistusik
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 781
Enregistré le: Jeu 29 Sep 2005, 7:30 pm

Messagepar Sab des antipodes » Lun 02 Mar 2009, 7:45 am

Va Staren kiavá

Moi j'aime bien. Je vois cela non pas comme une "innovation" ou de nouvelles règles, simplement comme une extension du lexique, autour de la spécialisation de deux prépositions-préfixes. Je trouve la plupart des exemples décrits comme significatifs et intéressants, où ces composés apporteront une précision bienvenue et sur un principe générique facile à mémoriser. Ce qui n'empêche pas de continuer à employer des expressions plus classiques si besoin.

Jin, albanhá. Ton me "tuwarzara" ok warzafa verta vols tumantara va ravlemeem kan tuaptara va toloy abdueostakoraf yaz va batcoba krupté. Loote pimtana tula jinon nuvelad sugdalasa is dulapafa, lize man ponaks kan ronamipin ordaf nelkot va drumbafa tuelimara vanbureted. Batcoba me weyonar da va logimbaf muxaks oleganon wan rotunet.
Avatar de l’utilisateur
Sab des antipodes
rictelik
rictelik
 
Messages: 736
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:55 pm
Localisation: Les Antipodes, denon !

Messagepar Troubadour » Sam 07 Mar 2009, 10:38 am

Va Staren kiavá

Boyá dum Sab. Dere albanhá.
Golde muxara dum anteyara va afi oku tenanteyara ik bokara va melt oku azavzara ikz- kotviele zo argé. Acum batcoba va jin guceper.


Je pense comme Sab. J'aime également bien.
J'ai toujours été embété par les expressions comme allumer ou éteindre la lumière, démarrer ou arrêter le moteur, etc. Cela me va donc très bien.
Трубадур
Avatar de l’utilisateur
Troubadour
bagalik
bagalik
 
Messages: 364
Enregistré le: Mar 10 Juil 2007, 1:20 am
Localisation: Bayonne. France

Messagepar Lyendiþ » Sam 07 Mar 2009, 8:09 pm

Envaks inton dulapaf :P Kore va art- abduosta vol albá : tode radimeravlem rolon tozuwer tir evakafa is merokalina :| Antafa wira va "artlaní" tugildesar. Grupénhé da mal "art" ravlem zo narar voxe voxiter ^^"

Dere gonobrar da lokiewuca me co-vanpir va volkiewuca. Va kotava boreon tandon wan ravé, viele kontucafabdura zo atoeyer. Mali Kotava "divizgaweyer" yona pintama zo loplekuyud ise zo betad : kontuca vox dere tisucasorela (-naf tazukeem) is warzafi gluyasi zokevesiki is graycaveinda reduna iku sulana is ban graycaveindabolk fu co-rotukulan ede fabdura zo co-naler ; is dure "olkoy" ravlem is bat tugoatesas grayeem…

Lion, Kotava anton tol- ik bardon betanhaweyé, dume wan co-tir koe bagalafa rekola, dum riwe tenun grabom dam trutcik va ironokafa uzara askir isu trutca men tir rodafa.

Ee… kas dwirsí ? :o


Le concept en lui-même est intéressant :P Même si je n'aime pas le préfixe art- : quand le mot qui suit commence par une consonne c'est moche et assez imprononçable :| Il n'y a qu'à voir le mot "artlaní". Je sais bien que ça vient du mot qui signifie "au bout de" mais il me rebute ^^"

Aussi il faudrait faire attention à ce que le mieux ne devienne pas l'ennemi du bien. J'ai commencé à apprendre le Kotava il y a bientôt un an, au moment de la proposition de réforme du pluriel. Depuis que le Kotava est "sorti de l'ombre" il y a eu pas mal de petites choses ajoutées ou modifiées : le pluriel, mais aussi les adjectifs d'état (les formes -naf), de nouvelles conjonctions de liaison, des modalités apparues ou disparues, et ce même système de modalité qui pourrait être grandement enrichi sous peu si la réforme est adoptée ; et maintenant le mot "olkoy" et ces verbes alternants…

Bref en seulement deux ou trois ans le Kotava a quelque peu changé, comme si il était encore dans une phase expérimentale, comme une œuvre presque achevée à laquelle le peintre applique les dernières retouches et dont la peinture n'est pas encore tout à fait sèche.

Mh… je m'en fait trop vous croyez ? :o
Cìmeraon dae un' Jomeidze joinesai <3

Image
Avatar de l’utilisateur
Lyendiþ
bagalik
bagalik
 
Messages: 252
Enregistré le: Mer 27 Aoû 2008, 2:24 am
Localisation: Bègles

Messagepar L'enthousiaste » Dim 08 Mar 2009, 10:56 am

Kotava kore vlevion tir titickanafa gu kolmapeem. Fabdura va kontuca tir tela ironokafa fabdurapa. Divatcera va graycaveindeem, ede zo co-gruyeter, dere. Icde ark, nelkon divatcera ik tuelimara tid. Tugoatesas gray batlize tid tulanha, tir kokimara va unera va yon rotis ponaks lodam varon warzafa koncoba. Luxe yon koblis warzaf trogarn, batse anton remsutera va yona tozion meabdiwina ravlemafa olegara.

Gosetikenaca, batse koncoba rigoton soltrakusa va Kotava dolge ara golerava, tir da Staren kotviele al kalir da in tir metitickena ava, gotowasa do intaf usikeem is inafa olegara. Metode parmafa ava. Koncoba blisa is lize towara koteke vols divuon zo gonabduplatid. Acum keskeon tukotunara me zo gonaneyar, ok lokiewe vols kiewe tolnarison va muxaks, vexe dace dure gestira va kendanafa is gotunafa koncoba co-tir roklarapa. Dulapase, batlize wit, tir da dragera va towara ik gopebura va atatcera is keyaksera mukad. Batcoba denon tir lofakafa yoke otama dem kotavusik dam ede co-tit celemoy.

Ise edeme, trakú da dolunhera do yanbaxa, tenukena trutca, tir mekiewafa. Kotava me tir yanbagrabom, beka koe konaka kerdela rovanar, vox djugoles bolk, pasus va intaf usikeem volsu redusik (Staren va jin battode dotrakur, argeiskon). Milinde widava va intaf irubasikeem vols vrotcayas norlaf vegeduropik pasur.



Le Kotava est quand même fixé dans ses grandes lignes depuis longtemps. La réforme du pluriel est la dernière réforme importante. L'extension du système des modalités, si elle est validée, également. Pour le reste, ce sont surtout des extensions et des précisions. Les verbes d'action alternante en sont ici un bon exemple, il s'agit plus d'une délimitation d'usage de composés potentiels que de quelque chose de complètement inédit. Quant aux nouveaux termes qui apparaissent, cela ne fait que traduire des besoins lexicaux non prévus au départ.

Ce qu'il faut bien rappeler, et c'est quelque chose qui distingue fondamentalement le Kotava d'autres langues auxiliaires, c'est que Staren a toujours dit qu'il est une langue non figée, qui peut, qui doit évoluer avec ses locuteurs et leurs besoins. En aucun cas une langue définitive. Quelque chose de vivant et dont les évolutions doivent être impulsées à tous les niveaux, et surtout pas en dehors de lui. Alors effectivement il ne s'agit pas de rechercher la perfection, ou le mieux contre le bien pour reprendre l'expression, mais imaginer, même à présent, que tout est bouclé et déterminé, serait une grave erreur. L'intérêt, on le voit ici, est que les propositions d'évolutions ou les besoins d'ampliations font l'objet de débats et de discussions. Cela est évidemment plus facile en raison du faible nombre de kotavophones que si on était un million.

Et sinon, je pense que la comparaison avec une oeuvre d'art, un tableau en cours d'achèvement, n'est pas bonne. Le Kotava n'est pas une oeuvre artistique, quoique par certains aspects il puisse s'en approcher, mais un système visant à la communication, appartenant non pas à sa créatrice (Staren est d'accord avec moi sur ce point, pas de souci), mais à ses locuteurs. Comme une ville appartient à ses habitants et non pas à l'architecte génial qui en a tracé les plans.
Avatar de l’utilisateur
L'enthousiaste
bagalapik
bagalapik
 
Messages: 440
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 3:02 pm
Localisation: Taltefa Canada

Messagepar Lyendiþ » Dim 08 Mar 2009, 4:28 pm

Dulapase, batlize wit, tir da dragera va towara ik gopebura va atatcera is keyaksera mukad. Batcoba denon tir lofakafa yoke otama dem kotavusik dam ede co-tit celemoy.

L'intérêt, on le voit ici, est que les propositions d'évolutions ou les besoins d'ampliations font l'objet de débats et de discussions. Cela est évidemment plus facile en raison du faible nombre de kotavophones que si on était un million.




Batcoba tukalisar da Kotava tir koe bagalafa rekola : bak tol-sanda ava guilaweyé, grupera va rotiseem tiyir lowavdafa . Mali abica ilana tir koe "geltragijafa" nesida dem rovodisvé va favera va avapoopuleem gan avusik, toktel zo djerkad is toktel zo gonofabdud ok zo gonotuelimad ; ise avusik dopulvid icde olega va bata ik bana betara. Daneks tid fabdurapa ke kontuca isu caveindeem. Ise dume kalil batyona atatcera wan rotid kire avusikota wan tir pinafa. Azon, antafa favera va towara goratar.

Kotava, kir towara, jinonva BÉPO azed tutrakusar :P


C'est ce qui me fait dire que le Kotava est dans une période expérimentale : pendant 20 ans la langue est restée confidentielle, il était plus difficile de savoir ce qu'elle "avait dans le ventre". Depuis quelques années elle est dans une phase de test "grandeur nature" où l'on peut observer comment les locuteurs utilisent les mécanismes de la langue, lesquels sont ignorés et lesquels nécessitent d'être améliorés ou précisés, le tout en débattant entre locuteurs qui peuvent exprimer s'ils ressentent le besoin de telle ou telle modification. Cela a abouti aux deux grandes réformes du pluriel et des modalités. Et comme tu le dis ces débats sont encore possible parce que le nombre de locuteurs est pour l'instant réduit. Par la suite c'est le seul usage qui décidera de l'évolution.

Le Kotava me rappelle le projet BÉPO dans son évolution :P
Cìmeraon dae un' Jomeidze joinesai <3

Image
Avatar de l’utilisateur
Lyendiþ
bagalik
bagalik
 
Messages: 252
Enregistré le: Mer 27 Aoû 2008, 2:24 am
Localisation: Bègles

Messagepar michel13 » Lun 16 Mar 2009, 9:42 am

D'un point de vue un peu extérieur, je trouve cette idée de préfixes déclencheur/interrupteur bienvenue et originale. Parce que l'idée d'enclencher quelque chose n'est pas tout à fait similaire à celle de "mettre dans" (ko-), d'autant qu'elle induit l'idée opposée de cessation.

Quelque part, elle me semble équivalente à celle du couple tu-/gri- pour les adjectifs. Aussi, ne serait-il pas plus judicieux d'en étendre la portée plutôt que de spécialiser une nouvelle paire ?
Avatar de l’utilisateur
michel13
nobasik
nobasik
 
Messages: 94
Enregistré le: Mer 19 Oct 2005, 12:18 am
Localisation: Marseille

Messagepar Lyendiþ » Lun 16 Mar 2009, 1:51 pm

Ko et div sont des preposition a la base il serait donc logique d'utiliser le meme principe pour les nouveaux affixes... meme si encore une fois je n'aime pas du tout ce art- :| Mais en meme temps je vois pas quelle autre preposition conviendrait...
Cìmeraon dae un' Jomeidze joinesai <3

Image
Avatar de l’utilisateur
Lyendiþ
bagalik
bagalik
 
Messages: 252
Enregistré le: Mer 27 Aoû 2008, 2:24 am
Localisation: Bègles

Suivante

Retourner vers Evolutions, nouveaux termes / Yona towara isu warzaf trogarn

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron