Traduction des noms d'ordres religieux

Questions et propositions concernant l'évolution et le développement du lexique en Kotava. Création de nouveaux termes, expression de nouveaux domaines, standardisation, etc.

Modérateur: Lundesik

Traduction des noms d'ordres religieux

Messagepar Seramikya » Mer 22 Fév 2006, 6:16 pm

Kiavá,

Je suis confrontée à un problème, rencontré en rédigeant l'article de l'encyclopédie sur Rabelais, concernant la traduction des noms d'ordres religieux.
Comment traduire les termes :
- franciscain, bénédictin, dominicain, etc.

Faute de trop savoir, j'ai employé :
- franciskevik, benediktevik, dominikevik

Mais je ne suis vraiment pas sûre de moi. Qui pourrait m'éclairer ?
Avatar de l’utilisateur
Seramikya
rictelik
rictelik
 
Messages: 612
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:49 pm
Localisation: Région Parisienne. France

Messagepar axel » Ven 24 Fév 2006, 12:38 am

Kiavá,

Je suis confronté à un problème similaire à celui que pose Seramikya.
Comment devrait-on traduire l'adjectif "grégorien" (ou "julien") dont j'ai besoin dans des concepts tels que "calendrier grégorien" ou "chants grégoriens".

J'aurais tendance à privilégier une traduction à partir du nom latin.

Qui en pense quoi ?
Nuyuca is tameuca koe gedruca
Avatar de l’utilisateur
axel
bagalik
bagalik
 
Messages: 259
Enregistré le: Jeu 26 Jan 2006, 10:21 pm
Localisation: Belgique

Noms d'ordre religieux et assimilables

Messagepar Staren » Ven 24 Fév 2006, 8:18 pm

Kiavá,

Vous posez tous deux un problème compliqué.

Pour les ordres religieux, notamment ceux ayant une obédience internationale, on se situe à mon avis dans le même type de logique de traduction que pour les noms de pays, à savoir de devoir "standardiser" une forme kotava, notamment pour permettre l'expression des dérivés.
Voilà pour le principe.

Ensuite, pour le choix des racines :
Pour les noms d'ordres ou de congégations religieuses catholiques, instinctivement j'aurais tendance à répondre qu'il conviendrait de se référer à leur désignation en latin (langue officielle), en sachant que les dénominations dans les diverses langues sont très variables.
Le problème, c'est que la plupart des noms d'ordre en latin sont en réalité des phrases entières et ne correspondent que de très loin avec les termes en usage au réel. Ex.
- Franciscains = Ordo Fratrum Minorum
- Dominicains = Ordo Fratrum Praedicatorum

L'écart de signification étant tel entre le terme latin (quasiment inusité) et les termes vernaculaires, la solution à trouver ne peut être tout à fait sur le même schéma que celle qui a cours pour les noms de pays.

Les propositions émises par Seramikya sont intéressantes, mais dérogent à un principe important, à savoir de ne pas intégrer directement en kotava des termes communs des langues naturelles, contrairement aux constructions sur les noms propres standardisés.
Cependant, le biais du suffixe -eva (indiquant une théorie, une doctrine, le -isme des langues occidentales) est à considérer avec attention car, d'une part il est dans l'esprit du terme lui même ["doctrine de Dominique"], et d'autre part il permet à partir d'un nom propre de créer sans difficultés des dérivés. Se pose alors la question de savoir quel Nom Propre privilégier.

Plusieurs cas de figure :
- Sur le prénom du religieux fondateur : Domingo, Benedictus, Francesco, etc.
- Nom de lieu d'origine : Cïteaux, Prémontré, etc.
- Autre nom : Charité, Sacré Coeur, etc.

Prenons le cas des dominicains. On pourrait donc imaginer:
- Domingoeva : doctrine dominicaine
- domingoevaf : dominicain (adj.)
- domingoevik : un dominicain (individu)
- domingoevaxe : couvent dominicain

A la rigueur. Mais comment faire alors pour "Filles de la Charité", "Cordeliers", etc. ? C'est insoluble sous cette forme.

Je propose donc une solution radicale. A savoir :
Pour tout nom d'ordre religieux ou groupement qui ne soit pas directement un nom de doctrine supérieure reconnu, emploi en apposition invariable du nom propre, accompagné d'un déterminant substantif, dans le même esprit que ce qui existe déjà pour certaines désignations géographiques.

Pour rappel, on trouve déjà :
- Saguenay gola : région de la Saguenay
- Trois-Rivières vo : pays de Trois-Rivières
- Vaud kola : canton de Vaud
- Seine kuksa : rivière Seine
- Everest venta : mont Everest

Pour les ordres religieux, il conviendrait donc de dire :
- Domingo veem : ordre de Dominique (ou Domenicus veem éventuellement)
- Francesco veem : ordre de François (St François d'Assise)
- Cîteaux veem : ordre cistercien (de Cîteaux)
- Charité veem : ordre (des filles) de la Charité
etc.

Le terme principal (nom propre) resterait toujours invariable et non dérivable. Les dérivés se porteraient eux sur le déterminant, donc :
- Domingo veemik : un dominicain (individu)
- Charité veemaf : qui a trait à l'ordre de la Charité (adjectif)
- Francesco veemxo (préférable à mon avis dans ce cas à "Francesco xida") : couvent de franciscains

Cette logique pourrait être étendue à des notions proches, telles que :
- grosiba : syndicat
- pako : parti politique
- lospa : groupement
- galda : (con)fédération
- serna : école (artistique)
- gesia : association
- doda : communauté
- mikra : ethnie
etc.

En résumé, la variété de formes utilisées actuellement dans les langues naturelles étant telle pour ce genre de termes, il vaut mieux se garder de devoir choisir une forme arbitraire, en ne considérant que le nom propre de base, fonctionnant en tant qu'apposition invariable accompagnée d'un déterminant générique qui, lui, peut générer des dérivés.

En me relisant je vois bien que cette solution n'est certainement pas parfaite et que se poseront un certain nombre de cas délicats à trancher, mais je pense sincèrement que c'est la plus facile à piloter et à génériser, tout en ne contredisant pas les principes plus généraux du kotava relatifs à l'intégration de noms communs extérieurs.
Va kottel is kottan grewá. Staren.

Kotava, cuisafa Rietunaca isu Siak !
Avatar de l’utilisateur
Staren
redusik
redusik
 
Messages: 226
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 10:02 am
Localisation: Konlize koe tame

Messagepar Seramikya » Lun 06 Mar 2006, 3:46 pm

Kiavá,

Merci beaucoup Staren pour ces précisions. :lol:

Icde tuelimakseem va Staren grewapá.
Avatar de l’utilisateur
Seramikya
rictelik
rictelik
 
Messages: 612
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:49 pm
Localisation: Région Parisienne. France

Messagepar axel » Lun 13 Mar 2006, 2:27 pm

Kiavá,

Apparemment ma question subsidiaire est passée inaperçue :

axel a écrit:Je suis confronté à un problème similaire à celui que pose Seramikya.
Comment devrait-on traduire l'adjectif "grégorien" (ou "julien") dont j'ai besoin dans des concepts tels que "calendrier grégorien" ou "chants grégoriens".

J'aurais tendance à privilégier une traduction à partir du nom latin.

Qui en pense quoi ?

Comment je fais pour ces termes ?

Abdigrewá
Nuyuca is tameuca koe gedruca
Avatar de l’utilisateur
axel
bagalik
bagalik
 
Messages: 259
Enregistré le: Jeu 26 Jan 2006, 10:21 pm
Localisation: Belgique

Messagepar Marjorie » Sam 18 Mar 2006, 1:05 am

Sielkiavá,

Pour ma part, instinctivement je traduirais comme Axel le préconise par les prénoms latins : Gregorius, Julius. :wink:

Sedme jin, dum Axel ixuler kan latinafa yoltega se (Gregorius, Julius) wayedon co-kalkotavá. 8)
Avatar de l’utilisateur
Marjorie
rictelik
rictelik
 
Messages: 607
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:43 pm
Localisation: Dakar, Senegala

Messagepar axel » Dim 19 Mar 2006, 6:23 pm

kiavá,

Merci Marjorie pour cet avis.
Pour les articles chronologiques de l'Encyclopédie, j'ai donc fait le choix de "Gregorius" et de "Julius" pour termes de nommage des calendriers.
Je laisse tel quel, sauf si on a mieux à me proposer. :oops:
Nuyuca is tameuca koe gedruca
Avatar de l’utilisateur
axel
bagalik
bagalik
 
Messages: 259
Enregistré le: Jeu 26 Jan 2006, 10:21 pm
Localisation: Belgique

Messagepar soundiata » Mar 20 Mai 2008, 12:10 am

Kiavà

Comment peut on traduire le mot marabout ?
soundiata
kosmasik
kosmasik
 
Messages: 3
Enregistré le: Jeu 20 Déc 2007, 6:02 pm

Messagepar L'enthousiaste » Dim 01 Juin 2008, 7:11 am

Va Soundiata kiavá

Peut être par tujdesik (prédicateur) ?
Avatar de l’utilisateur
L'enthousiaste
bagalapik
bagalapik
 
Messages: 440
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 3:02 pm
Localisation: Taltefa Canada

Messagepar Marjorie » Dim 08 Juin 2008, 6:54 am

Un marabout peut être un prédicateur, souvent même, mais à la base c'est surtout un musulman pieux en Afrique, honoré par son village, et qui dispense un enseignement oral de l'islam. Tandis que prédicateur induit qu'il se déplace et prêche à l'extérieur, ce qui n'est pas le cas de tous les marabouts. On peut aussi ajouter qu'on prête à beaucoup de marabouts des pouvoirs magiques ou la faculté de jeter des sorts. Ce sont des restes du fétichisme animiste antérieur à l'islam.

A mon avis, il faudrait un mot spécial pour cette notion.
Avatar de l’utilisateur
Marjorie
rictelik
rictelik
 
Messages: 607
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 2:43 pm
Localisation: Dakar, Senegala

Suivante

Retourner vers Evolutions, nouveaux termes / Yona towara isu warzaf trogarn

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron